Présidence Française de l'UE : Clément Beaune s'adresse aux adhérents de Renaissance européenne

Jan 19, 2022

Bonjour à tous,

Nous sommes dans une semaine importante : ce mercredi, le Président de la République va parler au Parlement européen pour présenter les grandes priorités de cette 13ᵉ Présidence Française du Conseil de l'Union européenne, qui a commencé le premier janvier dernier.

La Présidence de l'Union européenne, qu'est ce que c'est ? C'est la responsabilité de présider une institution, le Conseil, c'est à dire l'organe où tous les Etats membres sont réunis pour faire avancer des priorités, des textes qui nous tiennent à cœur. C'est aussi mener les négociations, avec le Parlement européen pour, par exemple, avancer sur la régulation des grands acteurs de l'internet, ce qu'on appelle techniquement le DSA ou le DMA, sur des textes européens que la France a portés, qui ont fait l'objet d'un accord et qui vont maintenant être négociés entre le Parlement européen et le Conseil que la France préside. Le but est arriver à un accord pendant le semestre de présidence aussi vite que possible dans les prochaines semaines.

Même chose, sur la directive relative aux salaires minimums en Europe pour que partout en Europe, il y ait un salaire minimum décent qui protège les travailleurs.

C'est ça, une présidence. Ce sont des priorités très concrètes qui vont changer les choses. Le président de la République va les rappeler ce mercredi 19 janvier, à Strasbourg. 

Enfin, la Présidence de l'Union européenne, c'est aussi lancer de nouvelles perspectives, car c'est la responsabilité, peut-être d'ailleurs l'attente à l'égard de la France. Par exemple, le service civique pour tous les jeunes Européens de moins de 25 ans, que nous défendons ensemble. Et je sais combien la délégation des eurodéputés Renaissance y est attachée, pour que nous donnions à chaque jeune l'opportunité de connaître l'Europe, de voyager, de s'enrichir.

Voilà à quoi sert une présidence : accélérer des projets que nous avons construits patiemment depuis plus de quatre ans, négocier pour les faire avancer, changer concrètement la vie des citoyens européens et lancer de nouveaux projets très ambitieux, parce que l'Europe, c'est ça.

C'est aussi une fierté et un rêve que nous sommes heureux de porter, nous, les Européens engagés.

Amitiés,

Clément Beaune, Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes