Ukraine : l’UE fait l’histoire

Mar 2, 2022

Jeudi 24 février 2022, le monde s’est réveillé dans un état de sidération général. La paix qui était préservée depuis la création de l’Union Européenne s’est révélée menacée à nos frontières par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.   

Comment l’Union Européenne a-t-elle réagi ?

Mercredi 23 février, J-1 avant l’invasion 

À la suite de l’amassement de 150 000 soldats Russes à la frontière de l’Ukraine, des premières sanctions sont prises par l’Union Européenne :  

- L’ajout de personnalités et de responsables politiques russes sur la liste noire de l’UE ;

- L’interdiction sur les marchés financiers européens et internationaux de négocier la dette souveraine russe ;      

- L’interdiction d'accéder aux marchés des capitaux et aux marchés et services financiers de l’UE afin de limiter la capacité la Russie à se financer.  

Jeudi 24 février  

Le jeudi 24 février, le monde se réveille sonné en voyant les images de l’Ukraine bombardée. L’invasion Russe entraîne une réaction immédiate de l’Union européenne pour endiguer la crise et venir en aide à l’Ukraine. Dans un communiqué de presse, l’UE condamne "l'agression militaire" de la Russie. Elle appelle la Russie à "retirer ses forces militaires de l'Ukraine et à respecter pleinement l'intégrité, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine." Les vingt-sept Etats membres conviennent dans nuit de jeudi à vendredi d’une nouvelle série de sanctions contre l’économie russe. Ursula von der Leyen s’exprime à la suite d’un sommet extraordinaire consacré à l’Ukraine : « Ces sanctions viseront d’abord le secteur financier ce qui signifie que 70 % des banques russes auront beaucoup plus de difficultés à emprunter sur les marchés ». Ensuite, la Russie n’aura plus accès à des « technologies cruciales », comme les composants électroniques ou les logiciels. Le député européen expert des relations internationales Bernard Guetta demande dès le premier jour "des armes" et "de sortir la Russie du système des paiements internationaux", comme ce qui avait été appliqué à l'Iran.  

Vendredi 25, Samedi 26 février 2022    

Les eurodéputées Renew Europe se mobilisent et demandent des sanctions encore plus fortes, au premier chef Stéphane Séjourné, le Président du groupe Renew Europe, dans un tweet vendredi :  


 



Qu’est-ce que Swift ? Pourquoi exclure les banques russes de Swift

Swift c’est l’acronyme de Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, c’est un système sécurisé de virements bancaires utilisé par 11.000 institutions financières de plus de 200 pays, dont la Russie. Les banques russes concernées ne pourront plus effectuer de virement aux banques étrangères, ni en recevoir. Bloquer Swift a un effet immédiat sur l’économie russe, coupée du reste du monde, même s’il reste à la Russie des plans B, les virements SEPA et un système Russe similaire créé en 2017 nommé SPFS qui permet à des centaines de banques russes de continuer à commercer avec l’occident. Grâce aux batailles menées par l’UE et par le Groupe Renew, l’Union européenne décide d’exclure les banques Russes de SWIFT le samedi 26 février :



Dimanche 27 février 2022   

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annonce de nouvelles sanctions contre la Russie. L’Union européenne ferme son espace aérien aux avions russes, va bannir les médias russes RT et Sputnik. « Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe », a indiqué Ursula von der Leyen.   

L’Union Européenne utilise 450 millions d’euros de financement d’urgence pour fournir des armes aux Ukrainiens. L’eurodéputée Nathalie Loiseau s’en est félicitée dimanche : « Depuis ce soir, l’Union européenne s’est décidée à envoyer en Ukraine autre chose que des casques et des lunettes de protection. Cela ressemble à un détail, pourtant c’est la fin d’un tabou. (…) Enfin, ultime révolution culturelle pour une Allemagne pacifiste depuis 1945 et proche de la Russie depuis des décennies : le chancelier a annoncé que des armes seraient livrées à l’Ukraine ».   Enfin, le Quai d’Orsay invite les Français à quitter la Russie et la Biélorussie « sans délai ». La France recommande désormais à ses ressortissants de passage en Russie de quitter le pays en raison des « restrictions croissantes apportées à la circulation aérienne entre la Russie et l’Europe ».     

Lundi 28 février    

Au cinquième jour des combats entamés contre la Russie, le président ukrainien Volodymyr Zelensky lance un appel pour demander l’adhésion de l’Ukraine à l’Union Européenne : « Nous nous adressons à l'UE pour lui demander une intégration sans délai de l'Ukraine, via une nouvelle procédure spéciale. Je suis sûr que c'est juste. Je suis sûr que c'est possible ». Cette demande représente un nouveau défi pour l’Union Européenne.   

Comme l’a rappelé le Président de la République Emmanuel Macron, vendredi : « la guerre est là, sur notre sol. Dans les temps tragiques que nous vivons, l'Europe n'a d'autre choix que de devenir une puissance. » Des sanctions continueront à voir le jour, le conflit est mouvant, mais la détermination de l’Union Européenne de garantir la paix n’a jamais été aussi forte.  

Mercredi 2 mars

L'interdiction de diffusion dans l'Union européenne des médias Sputnik et Russia Today, et l'exclusion de sept banques russes du système bancaire SWIFT, prend effet, à la suite de la publication des décisions du Conseil, au Journal officiel de l'Union européenne.